samedi 13 février 2021

"Premiers poèmes", de Maxime Rigaux

 

Voici un recueil d'un jeune poète (Maxime Rigaux) publié par un jeune éditeur (Julien Noël, premier livre que fait paraître la maison).

Même si j'ai moins aimé certains poèmes - ceux consacrés à l'amour, sujet casse-gueule en poésie - que d'autres, l'impression générale laissé par ces poèmes est… poétique.

Je m'explique sur ce terme de poétique : c'est l'impression pour le lecteur que tout est (encore) possible, non prévisible. 

Bref, de la fraîcheur dans l'écriture d'un jeune poète, qualité qui tend à disparaître avec le temps, mais qui devrait toujours exister, et c'est valable pour tous les poètes, hein ?

Extrait de "Premiers poèmes", de Maxime Rigaux :


"le ciel s'est ouvert comme un crâne sur une ruine

j'apprends à danser et à coudre comme un affrontement

j'envoie partout ma voix pour rassembler ma vie

mon âme mon âme s'est ouverte je suis à la merci

de toute la lumière

sur toutes les maisons

mon ventre est un ballon trois fois béni

béni béni béni

mon crâne s'est ouvert et là coule un ruisseau

le ciel le ciel est à la surface de mon rêve

oh la guerre la guerre la guerre la guerre

je ne sais plus m'arrêter d'écrire

que je vis"


Si vous souhaitez vous procurer "Premiers poèmes", de Maxime Rigaux, qui est vendu au prix de 10 €, contact : http://juliennoel.be/editeur 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire