dimanche 15 mai 2016

"Pardon my French", de Frédérick Houdaer

Publié aux éditions Les Carnets du Dessert de Lune", "Pardon my french" de Frédérick Houdaer est bien le recueil d'un romancier, même noir, car il raconte des histoires. Vraies ou fausses, peu importe!

Quand un poème commence, on ne sait pas très bien comment il va finir, et c'est ça qui m'amuse. C'est tout particulièrement vrai dans le long poème, intitulé "Officiel", que je vous laisse le soin de découvrir, si vous êtes un peu curieux !

Parfois aussi, l'histoire, plus courte, fait mouche immédiatement.

Par exemple, dans "Interlude" :
"deux frères
un laid
un beau
le premier ressemble à ses parents
pas le second
le laid fichera le patrimoine familial
en l'air
le beau se sacrifiera
en essayant de sauver les meubles
il finira écrasé
par une armoire normande"

L'autre aspect amusant de "Pardon my French", c'est lorsque Frédérick Houdaer parle de l'univers des écrivains (festivals, ateliers d'écriture), de ceux qui croient un peu trop à leur pouvoir. C'est bien un peu moqueur sans être pour autant méchant, car après tout, peut-être vaut-il mieux y croire...

Par exemple dans "Ce que je sais de quelques poètes" :

"ils ne convoiteront jamais la femme de leur prochain
ils ne tueront jamais leur prochain
pas plus qu'ils ne se sacrifieront pour lui
ils sont capables d'un certain goût
mais ne croient pas en l'existence du diable
je leur souhaite une belle carrière
à animer des ateliers d'écriture
avec un peu de chance
ils ne finiront pas complètement pauvres
et feront de vieux os"

Pour en savoir plus sur "Pardon my French", de Frédérick Houdaer (avec une illustration de couverture de Philippe Houdaer), qui est vendu au prix de 12 €, rendez-vous sur le site de l'éditeur, http://www.dessertdelune.be/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire