mercredi 31 décembre 2014

"Maux croisés", de Patricia Paul


"Maux croisés" est un recueil, le premier publié par Patricia Paul, qui porte bien son nom. 
Pour le résumer en quelques mots, "Maux croisés" regroupe des poèmes d'inspiration autobiographiques, récits de rencontres plus ou moins avortées, qui semblent appartenir au registre badin, voire coquin, mais évoquent en fait avec réalisme des souffrances filiales ou amoureuses.
Dans ces poèmes, la décrépitude ou la disgrâce physiques sont souvent décrites, ainsi que la trivialité du corps en son fonctionnement naturel.
Les textes de Patricia Paul sont, de manière générale, écrits en vers à peu près réguliers (ce qui n'est pas un problème !), ou du moins rimés, et retrouvent la rythmique de la poésie classique.
Cependant, ici, le recours aux jeux de mots (comme dans le titre du recueil) et à des mots familiers ou actuels fait basculer les poèmes dans le registre de l'ironie.
Il y a aussi de la chanson dans ces textes, ce qui constitue une originalité dans le paysage poétique actuel, qui demeure en majorité très (trop) écrit, à mon sens...
Il reste que derrière ces nombreux éclats d'esprit, rôde un pessimisme qui en fin de compte, reste permanent.
C'est du moins ce que je ressens en tant que lecteur.
A titre d'exemple et pour vous faire découvrir "Maux croisés", ce poème, intitulé "Docile" :
"Je n'ai pas omis d'tremper
L'cul de la louche dans la soupière
J'ai pressé mon sachet d'thé
Avec le dos d'ma cuiller
Je me suis toujours couchée
Sans caleçon ni chaussettes
Et j'ai proprement posé
La capsule de ma Danette
Je me suis rendue complice
De tes recettes à la gomme
J'ai utilisé ta pisse
Pour doper les géraniums
Je n'ai pas corné les pages
Des romans de Marguerite
J'ai bavé sur tes images
De vulves effleurées par Klimt
Malgré un flegme héroïque
Et une vraie douceur d'agnelle
Il a fallu qu'la vieille bique
Mette ses deux pieds dans l'écuelle
Las que Dieu me le pardonne
J'ai été vulgaire et conne
D'avoir collé des Simpson
Sur le char de ta madone"
Pour commander ce recueil vendu au prix de 17 €, qui est édité par les éditions Solange Brault de Bournonville, vous pouvez contacter l'éditrice, dont le mail est le suivant : brault.solange@ wanadoo.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire