dimanche 19 mars 2017

"Nuit grave", de Frédérick Houdaer


Publié dans la collection "La feuille et le fusil" des éditions de la Boucherie littéraire, "Nuit grave", de Frédérick Houdaer est un livre consacré à la nuit, ou plutôt aux oppositions de la nuit avec le jour, à tout ce qu'il est possible de faire la nuit, à l'inverse du jour.

Entreprise de réhabilitation de la face cachée des jours, l'objet lui-même est en correspondance avec ce dont il est question : caractères blancs sur fond et pages également noirs. Ce qui en fait un vraiment beau livre et ce qui répond au but de la collection : faire coller forme et fond.

Le sujet de "nuit grave" (avec le jeu de mot sur "nuit gravement à la santé") est très bien trouvé à mes yeux. En mettant la valeur la nuit, la marginalité est également mise en valeur. C'est un angle d'attaque original que de parler de la nuit pour montrer sa lucidité quant à ce qu'on veut nous faire avaler tout le jour.

Le style de Frédérick Houdaer, dans ce livre-là, est enfin d'une netteté à couper au couteau, comme si la nuit restituait aussi leur vrai contour aux choses.

Bref, une belle découverte pour le lecteur que je suis.

Extrait de "Nuit grave", de Frédérick Houdaer :

"que nous nous endormions sur le côté droit
ou sur le côté gauche
ne sera pas mentionné dans notre déclaration d'impôts
que nous faisions de l'apnée du sommeil
ou que nous connaissions de sérieuses insomnies
n'apparaîtra pas dans notre dossier C.A.F.
que nous laissions nos pieds émerger de la couette
ou que nous préférions nous couvrir la tête de notre oreiller
ne profitera pas  notre voiture
au moment de lui faire passer le contrôle technique
à quel moment
dans quel genre de registre
ce que nous faisons ou défaisons la nuit
est-il pris en compte ?"

Si vous souhaitez en savoir plus sur "Nuit grave", de Frédérick Houdaer, qui est vendu au prix de 12 €, rendez-vous sur le site de l'éditeur : http://laboucherielitteraire.eklablog.fr/

Ce livre est disponible sur commande dans toutes les bonnes librairies de France et de Navarre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire